Châtaignes ou marrons ?

C’est la période de la récolte des châtaignes et les enfants vont souvent jouer avec les marrons que l’on pourra déguster sur les marchés de fin d’année… Alors comment s’y retrouver dans tout cela...

Le marronnier que l’on retrouve dans les villes ou les parcs est en fin de compte le marronnier d’Inde (Aesculus Hippocastanum), qui a la particularité de ne pas provenir d’Inde mais plutôt des Balkans. Concernant les fruits comestibles destinés à être consommés, ils sont issus du châtaignier sauvage (la bogue ou coque épineuse de ce châtaignier va renfermer généralement 2 fruits) mais aussi d’un châtaigner greffé dont la bogue va contenir un seul fruit plus gros qui sera destiné à la consommation en tant que tel (grillé ou en crème de marron).

Si on resitue mieux cette différence, y’at- il une utilisation possible en phytothérapie de l’un ou l’autre de ces arbres ?

Le Châtaignier ne présente guère d’intérêt à caractère médicinal. Par contre le Marronnier d’ornement ou Marronnier d’Inde présentera lui un intérêt dans le domaine de l’insuffisance veineuse. On utilise en effet les graines de cet arbre pour en extraire des composés comme les flavonoïdes qui vont être intéressants comme anti inflammatoires et anti oedémateux mais aussi veinotoniques et anti oxydants.

On pourra utiliser ces graines sous forme de gélules souvent associées à la vigne rouge (prévention de la détérioration vasculaire veineuse) et au gingko biloba (relaxe les parois veineuses et vasodilatateur mais aussi favorise l’oxygénation cérébrale et de ce fait la concentration) afin de pouvoir soulager  les jambes lourdes ou en cas de problèmes hémorroïdaires.

On retrouve aussi les principes actifs des graines de marron d’Inde en extrait fluide dans le fameux intrait de marron d’Inde ou sous forme de teinture mère.

_________________________________________________

En savoir plus :

www.sesoignerparlesplantes.com

Retrouvez la chronique santé d’Olivier Tissot sur Villages FM

chaque mardi et vendredi à 15h30

le 11 novembre, 2019
Connectez-vous pour commenter