BESANCON - 23 véhicules de location saisis à Planoise

Face aux comportements dangereux des conducteurs de scooters à Besançon, les autorités ont été amenées à saisir 23 véhicules à Planoise, dans une entreprise de location de deux-roues...

Mercredi 26 juin, le Procureur de la République de Besançon,  Etienne Manteaux, a tenu une conférence de presse aux côtés du commissaire de police Agathe Bossion au sujet des dizaines de rodéos urbains recensés dans les rues de Besançon. En hausse depuis l'arrivée des beaux jours, la PSQ (Police de Sécurité du Quotidien) est confrontée à ces rodéos urbains qui ne permettent d'identifier ni les conducteurs, casqués, ni les véhicules, aux plaques d'immatriculation souvent démontées ou masquées avec du scotch. Une enquête pour remédier à ces agissements périlleux a conduit la justice à la société HD Location, une entreprise de location de véhicules créée il y a quelques mois. Son gérant, âgé de 27 ans, louait des scooters, parfois de grosses cylindrées, à des mineurs et jeunes adultes qui se prêtaient à des rodéos urbains dans les rues de la ville. Il proposait également à sa clientèle de masquer les plaques d'immatriculation. 

Au total, ce sont 23 véhicules qui ont été saisis : trois vélos électriques, trois motos cross, un twizzy et seize scooters. Le prévenu a quant à lui été interpellé au volant de sa voiture alors que son permis avait été annulé. Bien connu de la justice pour neuf condamnations (trafic de stupéfiants et infractions au code de la route..) et cumule sept ans d'emprisonnement au cours de sa vie.

L'enquête se poursuit désormais sur les activités de l'entreprise pour savoir si des contrats de locations existaient et si HD Location employait des salariés de manière illégale. L'interpellé risque trois ans d'emprisonnement et a été remis en liberté mercredi soir. 

_______________________________________________________________________________________________________________________________________

Joël MATHURIN, préfet du Doubs, se félicite de l’action conjointe des services de police, du groupe d’intervention régional (GIR) et des services fiscaux qui ont permis la réussite de cette opération.

le 27 juin, 2019
Connectez-vous pour commenter