Spectacle de désolation à la tuilerie des Combes de Punay

Spectacle de désolation à la tuilerie des Combes de Punay à Malbrans ou une bonne partie du toit s'est effondrée le 28 décembre 2017...

 

 

La tuilerie des Combes de Punay était une ancienne tuilerie, une scierie industrielle du xixe siècle située au lieu-dit des Combes de Punay sur la commune de Malbrans dans le Doubs.

La tuilerie a été construite en 1839 à l'initiative de Charles Guyot de Vercia. Le premier hangar élevé abritait une tuilerie artisanale où toute la fabrication était assurée à la main. En 1845 est édifié le bâtiment abritant la machine à vapeur, le second hangar et les fours sont achevés en 1864. En 1884, Firmin Mourot, marchand de bois à Villers-sous-Montrond, achète la tuilerie et la complète par une scierie. La fabrication des tuiles s'arrête en 1940. La scierie ferme ses portes en 1965.

Elle est composée de deux bâtiments rectangulaires reliés par un bâtiment perpendiculaire abritant deux fours à chaux, d'un logement, d'une salle de machines. Le logis, en moellons et enduit, est constitué d'un étage carré, à élévations à travées, d'un toit à deux longs pans et demi-croupe couvert de tuiles mécaniques. Un kiosque couvert d'un toit à pavillon est situé sur la face sud-ouest. Les bâtiments de la tuilerie comprennent un entrepôt en torchis où était stocké le bois pour la cuisson, couvert d'un toit à longs pans à croupe et à tuiles plates, un atelier de fabrication où étaient façonnées et séchées les tuile, et un bâtiment (dont le toit a disparu) abritant les fours à chaux. L'atelier de fabrication à pan de bois est couvert d'un toit à longs pans et croupe. La salle des machines, où était installée la machine à vapeur, possède un toit à deux longs pans et pignon couvert. La grande cheminée en briques est de plan carré.

En 2002, la DRAC, le conseil général du Doubs ainsi que la communauté de communes du Pays d'Ornans financent à hauteur de 12241 euros une partie des travaux pour aider le propriétaire à restaurer les lieux. Une somme bien insuffisante pour sauvegarder le lieu.
La commune avait souhaité créer un écomusée pour faire vivre l'ancienne usine, projet qui failli voir le jour en 1979. 

 

le 10 janvier, 2018
Connectez-vous pour commenter