L’Espace Jeunes, un espace repère à Ornans

L’Espace Jeunes  d’Ornans est une association créée en 1996. Il en existe 23 en Franche-Comté. Entretien avec Mme JULIAN mise à disposition par la ville et responsable de la structure ornanaise...

 

Jérôme Colantuono : Quelles sont les principales activités de l’Espace Jeunes ?
Patricia Julian : On intervient prioritairement sur un public de 16 à 26 ans en situation de recherche d’emploi ou de formation, et ce sur les cantons d’Ornans et d’Amancey. On accueille les personnes, les informe et les oriente suivant les besoins et les demandes. Toutefois, notre mission va au-delà car on reçoit aussi les gens de plus de 26 ans puisqu’il y a une permanence ANPE d’une journée tous les quatrièmes mardis de chaque mois. On possède également un cyber-espace emploi-formation avec deux micro-ordinateurs à la disposition de tout un chacun en recherche d’emploi ou de formation, ce qui permet aussi un accompagnement pour les démarches à faire. Tout cela est gratuit.

J.C. : Avec qui êtes-vous en partenariat ?
P.J. : Nous sommes en partenariat avec l’anpe, le Conseil Régional qui donne la plus grosse subvention, toutes les Missions Locales de Franche-Comté, les 23 autres Espace Jeunes de la région, les services de l’État, les Directions Départementale et Régionale du Travail, les communes environnantes qui subventionnent aussi. On peut donc dire que nous avons un partenariat très large et très soutenu.

J.C. : Quel est le rôle de la ville d’Ornans ?
P.J. : Elle participe à hauteur d’une subvention qu’on établit par nombre d’habitants.

J.C. : Comment cela se passe-t-il avec la C.C.P.O. ?
P.J. : Nous récupérons toutes les offres d’emploi sur le secteur et nous les envoyons sur leur site INTERNET. C’est devenu maintenant un rythme journalier et nous réactualisons les offres quotidiennement.

J.C. : La fréquentation est-elle importante ?

P.J. : Oui, parce que nous avons environ 80 à 100 nouveaux jeunes par an qui se présentent ici. Les jeunes sont confrontés à une certaine “fracture sociale” : il y a beaucoup de difficultés d’ordre social, professionnel, administratif, donc nous essayons de les aider, de les soutenir, de les diriger, d’avoir avec eux le plus de suivi possible; de les relancer lorsque nous n’avons plus de nouvelles d’eux.

J.C. : Quels types d’informations sont dispensés ?

P.J. : On informe bien sûr sur l’orientation professionnelle, l’aide à la formation ; certains souhaitent repartir sur un apprentissage ou sur une qualification, d’autres cherchent des petits jobs, donc on essaye de voir avec eux ce dont ils auront besoin. Il y a des contacts avec les entreprises, on fait des leviers avec les sociétés intérimaires.





J.C. : Depuis quand la structure existe-t-elle ?

P.J. : En 1982, on s’est aperçu que les jeunes d’un bas niveau scolaires avaient besoin d’aide et une permanence d’accueil et d’orientation avait été créée. Puis, en 1996, ce fut labellisé “Espace Jeunes” et il a donc fallu que cela deviennent une structure à part entière.

J.C. : Y a-t-il de nouvelles ouvertures au niveau des orientations ? Est-ce que l’on propose de plus en plus de mesures ?

P.J. : Pour l’instant, il y a des mesures qui disparaissent et d’autres qui vont reprendre. Les 16 – 25 ans commencent à être vraiment touchés par le chômage car ils démissionnent de plus en plus tôt du système scolaire. Malgré nos efforts, on peut dire qu’en ce moment, ce n’est pas facile.

J.C. : Quels sont les différents types de contrats ?

P.J. : Il y a les contrats à durée indéterminée, les contrats à durée déterminée, toutes les mesures adaptées pour les chômeurs de longue durée, les RMistes qui peuvent entrer en C.E.S., C.E.C., C.I.E… Puis on a des programmes spéciaux pour les jeunes en difficultés : il y a des stages individualisés par alternance qui s’adressent aux jeunes qui n’ont pas encore eu de première expérience professionnelle et qui ont un projet et que l’on peut négocier dans des entreprises ou des associations, avec une visée d’emploi ou de qualification.
Jérôme Colantuono

Contact
Ouverture tous les jours du lundi au vendredi
de 9 H 00 à 12 H 00 et de 13 H 30 à 17 H 00
Tél. : 03.81.62.16.90 Fax : 03.81.62.16.95
le 01 juillet, 2004
Connectez-vous pour commenter