L'age de raison : la bible des célibattantes

L’histoire de Bridget, 30 ans, toujours pas mariée… a fait le tour du monde...

 

En écrivant Le Journal de Bridget Jones, Helen Fielding a touché un point sensible : des femmes du monde entier ont lu le livre en se disant, " C’est moi ". Tout comme Bridget, elles sont face à une contradiction : malgré leur réussite professionnelle, leur dépendance financière, malgré une plus grande autonomie que par le passé, leurs angoisses amoureuses sont les mêmes : comment trouver l’âme sœur, une relation durable qui soit aussi le grand amour ? Névrosée, superficielle, fumeuse ascendant alcoolo, gourmande carburant aux aliments riches en glucides et, surtout, désespérément célibataire, Bridget Jones est une héroïne pleine d'imperfections et de contradictions, à des lieues des insipides sirènes de beautés peuplant les romans à l'eau de rose et autres "harlequinades". La morale de l'histoire fait ricaner certains hommes, puisqu'elle semble reposer sur le fait que la réussite sociale d'une femme consiste à se trouver un bon mari... Toutes ces années de féminisme pour en arriver là ? Mais non, mesdames rassurez-vous !
Le journal de Bridget Jones est un document sociologique, mais avant tout, un roman d'une rare drôlerie. Dressant le portrait de cette génération de femmes qui veut tout, argent, famille, travail, Helen Fielding jette un regard désabusé et satirique sur leurs doutes et leurs angoisses, qui ne sont pas seulement métaphysiques (poids, cigarettes, mode).

La suite des aventures de Bridget sort sur nos écrans… et c’est en décembre !
Bridget Jones est donc de retour, avec ses jupes trop courtes, ses hauts trop serrés et sa démarche de canard, dans L'Age de raison, suite des déboires amoureux de la plus désespérée des célibataires. Renée Zellweger reprend son costume de célibattante (qui lui a valu une nomination aux Oscars en 2001) et a repris " du kilo " pour se transformer physiquement et re-devenir Bridget, l’obsédée des régimes !

Nous la retrouvons, là où nous l’avions laissée, dans les bras du bel avocat Mark D’Arcy (Colin Firth). Après six semaines de relation avec lui, Bridget, doutant de sa fidélité, le plaque à la suite de quiproquos. Journaliste au talent douteux, néanmoins populaire, elle se voit offrir la co-animation d'une émission touristique avec Daniel Cleaver (Hugh Grant), son ancien amant. Destination: Thaïlande, endroit idéal pour retomber dans les bras du séducteur impénitent et se foutre dans le pétrin face à la justice... L’humour britannique est omniprésent, et culmine d'ailleurs dans les moments qui devraient être les plus déprimants de la vie de Bridget, que ce soit dans ses rapports avec les hommes ou avec sa famille.
Vous pouvez retrouver Le Journal de Bridget Jones et L’âge de raison version papier dans toutes les bonnes librairies et à la bibliothèque d’Ornans.
Le Journal de Bridget Jones est également disponible en DVD.
“ L'âge de raison ” : sortie sur les écrans le 8 décembre 2004.
 
le 01 décembre, 2004
Connectez-vous pour commenter