Un doux souffle est musical

Il y a deux ans, l’orchestre "les Doubsoufflets" regroupait un ensemble d’accordéonistes désireux de partager leur passion commune pour la musique. Depuis, s’est créée une association loi 1901 gérée par les élèves de l’ensemble sous la houlette de Lysiane Penin, la présidente. Pour ce qui est du domaine musical, ce sont Maryline Clerget et Bruno Thiébaud qui donnent la cadence...
 

Le Mag : Quelle est votre qualification au sein des  "Doubsoufflets" ?
Mme Clerget : Mon collègue Mr Thiébaud et moi-même nous occupons de toute la partie musique. Je suis en quelque sorte la chef d’orchestre. Et Bruno, même s’il pourrait aussi diriger, accompagne l’ensemble ou joue dans les parties manquantes. Nous nous consacrons, en fait, à choisir les morceaux et apporter notre expérience pour mettre au point le répertoire.  

Le Mag : Question qui peut paraître stupide, pourquoi "les Doubsoufflets"?
Mme Clerget : Le nom de la formation a été trouvé par les jeunes musiciens. Donc, le soufflet signifie l’accordéon et Doubs parce que nous vivons dans le département du même nom.

Le Mag : Combien d’instrumentistes comptez-vous ?
Mme Clerget : Grosso modo entre 20 et 25, avec une tranche d’âge allant de 12 à 30 ans.

Le Mag : Y’a-t-il d’autres instruments que des accordéons ?
Mme Clerget : Oui, il y a également un clavier pour les accompagnements et un batteur.  

Le Mag : De quoi votre répertoire est-il composé ?
Mme Clerget : Tous les styles de musique : des bandes originales de films, de dessins animés, de la samba mais aussi du rock ou de la musique tzigane en passant bien sûr par quelques rythmes musettes comme le paso-doble ou la valse.

Le Mag : Donnez-vous beaucoup de concerts ?
Mme Clerget : On se déplace à la demande. L’an dernier, nous avons joué deux fois en plus de l’organisation d’un voyage à Cork en Irlande où nous avons notamment participé à un grand festival de musique. Nous ne sommes pas restés statiques, nous avons visité la région et cela reste un souvenir inoubliable tant pour l’accueil très chaleureux que pour les trois concerts que nous avons donnés.  

Le Mag : Pour terminer, d’où vous est venue l’idée d’un ensemble composé essentiellement d’accordéonistes ?
Mme Clerget : J’ai toujours aimé les ensembles d’accordéons et nous avions formé un petit groupe avec mes élèves. Je voyais régulièrement Bruno Thiébaud et l’idée de monter quelque chose ensemble revenait souvent. Nous nous sommes lancés et voilà ! 

Signalons que "les Doubsoufflets" se produiront dans votre région en 2005.
Villages FM vous indiquera les dates à venir sur ses ondes.

Contact :

Lysiane Penin 06 73 20 61 77

Jérome Colantuono
le 01 janvier, 2005
Connectez-vous pour commenter