Ornans : lien entre services techniques et travaux

Le propre du Technicien de Services Techniques est de proposer des aménagements de l’espace, des rénovations, d’évaluer les travaux, les chiffrer pour les soumettre aux élus qui approuvent ou non les suggestions. Depuis 1991, M. Yves Maillard, Responsable des Services Techniques de la ville d’Ornans, coordonne une équipe de 12 personnes dont une partie vaque à l’entretien de la voirie, des rues, places publiques et espaces verts et l’autre à des tâches aussi diverses que le gardiennage, l’entretien du gymnase, le nettoyage des fontaines, le lavage des toilettes publiques, le nettoyage et curage de la Loue… pour ne citer que ceux-ci. Les temps changent, la ville aussi…

 

Le Mag : Quels ont été les gros travaux de voirie ou autres effectués en 2004 à Ornans, puisque l’on a pu voir des changements ?
M.Maillard : Au cours de l’année écoulée, nous avons finalisé des travaux qui avaient été envisagés et projetés les années précédentes. Principalement : l’entrée nord-ouest de la ville avec la construction d’un giratoire sur lequel prend le départ de la zone artisanale avec une nouvelle voirie dite rue de Cantley. Nous avons eu un gros travail de voirie suite à l’enfouissement de réseaux sur le quartier des Aiges. Nous avons procédé à des travaux d’assainissement et de réfection. Ensuite, nous avons fait l’aménagement en chaussée définitive du lotissement communal du " Champs des Clés ", avec un nouvel accès de la route de Chantrans au lotissement. Et enfin, l’accès à l’école Courbet, nouvellement réalisé et finalisé.

Le Mag : Qui se charge de tous ces travaux ?
M.Maillard : Les éclairages publics, les panneaux signalétiques, les places de parking etc. sont de la compétence communale. Mais, tout ce qui est chantiers de voiries relève de la compétence de la CCPO (Communauté de Communes du Pays d’Ornans).

Le Mag : Qui prend les décisions d’engager tels ou tels travaux, changements, rénovations… ?
M.Maillard : La CCPO. Cependant, c’est la Commune qui propose à la Communauté de Communes les projets, les réfections à effectuer sur les voiries. Donc, il y a d’abord une réflexion au niveau de la ville, avec les services techniques et les élus, puis ces dossiers sont soumis à la CCPO, qui, suivant les finances et les priorités, gère et accepte ou non de mettre en œuvre tous les processus et les démarches.

Le Mag : Que je comprenne bien, les financements viennent d’une part d’Ornans et de l’autre de la CCPO ?
M.Maillard : Si l’on part d’une livraison complète, qui comprend l’évacuation des eaux de pluie, des trottoirs, des éclairages publics, oui. Il y a certains travaux qui sont spécifiquement de voirie, donc de la compétence de la CCPO. Par contre, tout ce qui se greffe dessus, l’assainissement pluvial, l’éclairage et le mobilier urbain, sont de la compétence communale et financés par cette dernière.

Le Mag : Quels sont les grands projets pour 2005 ?
M.Maillard : Il y a la ruelle piétonnière Gagnemaille, qui elle, sera de la compétence communale. Ce projet commencera en début d’année pour une livraison au printemps. Nous en profiterons pour assainir, enfouir les réseaux secs et, à partir de là, accomplir une réfection complète de la ruelle. Sinon, pour les autres travaux (je ne sais pas s’ils se feront en 2005), nous avons toujours en vue la déviation de la rue des Epenottes. Elle doit être cédée à l’usine Guillin et nous devons donc construire une voie pour desservir la déchetterie. Nous avons également l’aménagement du carrefour de l’Avenue qui doit favoriser le flux et permettre aux camions de pouvoir circuler plus facilement et livrer l’entreprise Alstom du côté de la Loue. Je pense aussi à la rue de Lonège, où nous devons réaménager la chaussée pour le stationnement des bus et la sécurité des élèves. Et d’autres dossiers en attente…

Le Mag : Vous travaillez beaucoup avec les autres équipes de la CCPO ?
M.Maillard : Principalement avec le Technicien de la CCPO,  Christophe Tiébault, que je rencontre assez régulièrement pour parler des problèmes de voirie sur Ornans.

Le Mag : Vous arrive-t-il de demander les services de sociétés privées ?
M.Maillard : Bien sûr. Lorsqu’il y a appel d’offre sur de la voirie. Par exemple, tout ce qui relève de la maîtrise d’œuvre est soit délégué à un bureau d’étude, soit les travaux sont confiés à la DDE. Il se peut aussi qu’un cabinet privé établisse un bordereau descriptif des travaux puis exécute et surveille le bon déroulement du chantier. Nous gérons, M.Tiébault et moi, les travaux ne nécessitant pas d’études techniques approfondies.  Les temps changent et l’urbanisme suit…
Contact : 03 81 57 11 93
Jérome Colantuono
le 01 janvier, 2005
Connectez-vous pour commenter