Powerball

Le Gyroscope de poche…

Présentation d'un objet incroyable qui s'est vendu à plusieurs millions d'exemplaires à travers le monde : le Powerball. L'essayer c'est l'adopter, et cette petite sphère deviendra vite un objet de compétition avec vos amis ou vos collègues de travail pour savoir qui "ira le plus vite".

Mais ce n'est pas qu'un gadget puisqu'il est utilisé :
- pour la rééducation d'un poignet ou d'un bras
- par des sportifs confirmés (tennis, golf, escalade, kayak etc…), pour augmenter la puissance dans les épaules et les bras.

Comment ça marche ?
De la taille d'une balle de tennis, le powerball n'a besoin ni de piles, ni de courant électrique pour générer une force impressionnante. En effet ce sont juste les mouvements que l'on donne qui activent son rotor interne. On appelle ce principe physique la précession gyroscopique contrainte.
Tout d'abord, après avoir enroulé une cordelette autour du rotor, on tire dessus pour le faire tourner et on garde la sphère dans la main. Dès que la vitesse atteint 2500 RPM  (révolutions par minute) on commence à sentir la force gyroscopique. Il est alors temps d'accélérer le mouvement en faisant des mouvements rotatifs et plus on tourne vite en réduisant le diamètre des cercles, plus le bras a du mal à résister à cette force et à la contrôler. Vers 10 000 RPM, on a l'impression d'avoir une véritable boule d'énergie dans la main : le rotor tourne alors à plus de 160 tours par seconde et votre avant-bras vous semble dur comme de la pierre ! A 15 000 RPM, le couple généré atteint 20 kg !

Le record du monde vient d'être battu le 2 janvier avec 15027 RPM.
Vous êtes prêt à le battre ?
En boutique, à partir de 40 euros et plus pour les modèles avec néon et compteur digital  :
www.ldlc.fr
www.grosbill.com
Laurent C.
le 01 février, 2005
Connectez-vous pour commenter