Fumer tue

Un slogan que l’on entend régulièrement. Néanmoins, le nombre de fumeurs et de plus en plus jeunes, ne cesse d’augmenter. Selon une dernière étude, chaque année parmi plus de 60 000 Français qui meurent des suites d’une maladie grave causée par la consommation abusive de tabac, on compte 16 000 Franc-Comtois. Le tabac tue à petit feu.

 

Depuis 1988 la Ville de Besançon prône le non au tabac chez les jeunes. Dans cette optique de prévention du tabagisme la capitale bisontine s’attache à sensibiliser les élèves de primaire à ce danger pour la santé et le centre de tabacologie les collégiens.
Les méfaits du tabagisme ne préoccupent pas les jeunes. La maladie et la mort que provoque le tabac sont ignorées.

Dailleurs la cigarette représente pour eux un moyen de s’affranchir et de se sentir adulte. La France compte aujourd’hui 15 millions de fumeurs. On en dénombre 9% entre 12-14 ans, 41% chez les15-19 ans et 48% parmi les 20-25 ans. Difficile de renoncer au plaisir que procure le tabac. Pourtant échapper au pire devrait être une priorité.
Désormais ce fléau concerne tous les âges. Les adultes et tout particulièrement les jeunes peuvent tout mettre en œuvre pour éviter l’inévitable : difficultés respiratoires, bronches progressivement atteintes, perte du goût et de l’odorat, mais aussi un risque plus grand d’infarctus ou accident cardio-vasculaire. La vie n’est pas comme une cigarette qui brûle et part en fumée sauf si on l’a décidé.
Centre de tabacologie 2, rue Morand Besançon.
Tél : 03 81 81 03 57.
Stop tabac : www.stop-tabac.ch
‘‘Ne sois pas dupe’’ :
www.centre-antitabac-ge.ch/mensonge.html
Marie-Lou Pires
le 01 juillet, 2005
Connectez-vous pour commenter