Attention au danger du monoxide de carbone

Chaque année en France, 6 000 personnes sont victimes d'une intoxication due au monoxyde de carbone (CO), et 300 en décèdent. N'importe qui peut être victime de cette intoxication, qui survient souvent lorsque l'on pratique des gestes simples de la vie quotidienne, telle la mise en route du chauffage ou de l'eau chaude. Il est donc important d'être vigilant afin de détecter au plus tôt cette intoxication encore mal connue.

 

Le monoxyde de carbone (CO) est un gaz toxique, incolore, inodore et sans saveur, qui se forme lors de la combustion incomplète de matières carbonées : charbon, pétrole, essence, gasoil, gaz, bois. C'est la première cause domestique de mortalité accidentelle par intoxication en France.

Le monoxyde de carbone inhalé se fixe facilement et rapidement sur l'hémoglobine du sang à la place de l'oxygène provoquant une intoxication oxycarbonée.
Les symptômes :

Vomissements, maux de tête, vertiges, nausées, troubles du comportement, perte de connaissance, coma. La gravité de ces symptômes varie en fonction de la durée d'exposition et de la concentration de monoxyde de carbone inhalé.

Quelques conseils :

> Veillez à l'entretien et au bon fonctionnement des appareils de combustion.

> Procédez, une fois par an, au ramonage des cheminées et des conduits d'évacuation et deux fois par an, pour le fioul, le bois et le charbon.

> Assurez vous de la bonne aération des locaux disposant d'appareils de combustion.

Les situations à risques :

Dans une majorité des cas, les accidents résultent :

> De la mauvaise évacuation des produits de combustion (conduits de fumée obstrués ou mal dimensionnés).

> De l'absence de ventilation dans la pièce où est installé l'appareil (pièces calfeutrées, sorties d'air bouchées).

> Du défaut d'entretien des appareils de  chauffage, de production d'eau chaude, des inserts, des poêles, des cuisinières et des chauffages mobiles d'appoint.

> De la vétusté des appareils.

> De la mauvaise utilisation de certains appareils (appareils de chauffage d'appoint utilisés en continu, groupes électrogènes,…).
le 01 décembre, 2005
Connectez-vous pour commenter