Eclaircissements sur la maladie d’Alzheimer

Avec le vieillissement de la population en France et dans le monde un nombre croissant de personnes redoutent les troubles qui accompagnent la maladie d’Alzheimer. Et pourtant une bonne connaissance de la maladie peut aider à mieux la vivre. C’est ce que nous explique Mitra Khosravi, docteur en psychologie clinique, spécialiste des personnes âgées, des malades d’Alzheimer et des troubles apparentés.

 

Villages FM : Qu’est-ce que la maladie d’Alzheimer ?
Mitra Khosravi : La maladie d’Alzheimer est une des démences séniles. La forme majeure dont le facteur de risque principal est l’âge.

Villages FM : Est-ce une idée préconçue de dire qu’un malade d’Alzheimer redevient un enfant ?

Mitra Khosravi : C’est totalement faux. Le malade ne devient pas un enfant, un légume, une bête. Il n’est pas non plus dans un monde à part. Il reste une personne toute entière, mais perd progressivement sa mémoire intellectuelle et ses capacités exécutives. Cette situation se fait au fur et à mesure. Il est d’ailleurs parfaitement conscient de sa dégradation et il faut le traiter avec beaucoup de respect.

Villages FM : Qu’est-ce qui cause cette maladie ?
Mitra Khosravi :
C’est avant tout l’inconvénient de l’âge et puis certains gènes sur certains chromosomes font mutation médicalement, vulgairement parlant, tombent malade. S’ajoute à cela le manque d’activités intellectuelles qui est un facteur de risque considérable. Cela signifie que la personne ne veut plus apprendre alors qu’il faut continuer à apprendre et à s’intéresser à la vie. De plus il faut briser la solitude et éviter de s’isoler, se débarrasser de son état de dépression. Hormis cela il importe de se protéger du cholestérol, éviter le surpoids et tous les problèmes de santé qui peuvent être nuisibles au cerveau sans oublier de manger varié et équilibré.

Villages FM : Concrètement comment se déroule le traitement ?
Mitra Khosravi :
Il reste symptomatique. On peut atténuer certains symptômes de la maladie comme les troubles des mémoires, l’agressivité, la dépression, l’agitation, mais le traitement curatif est encore attendu.

Villages FM : La parole et la communication participent au mieux-être du malade ?
Mitra Khosravi
: Elles ont un rôle très important dans le traitement. Il faut éviter au malade de tomber dans le silence et l’encourager à parler.

Villages FM : A ce jour où en est la recherche pour éradiquer la maladie ?
Mitra Khosravi :
La recherche se poursuit, mais cette maladie est extrêmement complexe et différente d’une personne à une autre.

Villages FM : Votre ouvrage ‘’La vie quotidienne du malade d’Alzheimer’’ paru aux éditions Doin apporte une information complémentaire sur la maladie d’Alzheimer ?
Mitra Khosravi :
Je traite dans ce livre de tous les symptômes de la maladie constatés quotidiennement chez le malade. J’y apporte une analyse de l’impact de la maladie d’Alzheimer sur le comportement du malade et je donne des conseils pratiques pour l’entourage professionnel ou familial afin de mieux gérer la situation qui est parfois extrêmement délicate.

Propos recueillis par Marie-Lou Pires.

Retrouvez l’intégralité de l’interview sur les ondes de Villages FM.

le 01 juin, 2006
Connectez-vous pour commenter