Un nouveau tremplin de dimension internationale

Unique en France : un tremplin de champions...


Bookmark and Share


Le mardi 14 décembre 2010, Jason Lamy-Chappuis, champion Olympique et vainqueur de la Coupe du Monde de combiné nordique, inaugure d’un saut le tremplin de Chaux-Neuve dans sa nouvelle configuration. Passant d’une longueur de 90mà 118m,cet équipement homologué par la Fédération internationale de ski compte désormais parmi les plus grands tremplins mondiaux. Doté de nouveaux bâtiments pour les skieurs,de tribunes pour les entraîneurs et les mesureurs,d’un réseau de neige de culture et d’une piste d’élan réfrigérée, il est en mesure d’accueillir les compétitions internationales les plus convoitées.
Avec le soutien et l’appui financier du Conseil régional de Franche- Comté, de l’État (Centre national pour le développement du sport et Commissariat de massif) et du Conseil général du Jura, le Conseil général du Doubs a conduit avec des entreprises performantes et motivées les travaux en un temps record. Il est intervenu directement avec un apport financier et une prise en charge par ses équipes du pilotage du projet et, indirectement, au sein du SMIX. Ce dernier est composé en effet du Conseil général du Doubs et, à 5,5% des communes de Chaux-Neuve et de Mouthe.
Ce partenariat permet d’en faire l’un des équipements-phares du nouveau Centre national de ski nordique et de moyenne montagne installé à Prémanon. C’est ce pôle France du ski nordique, chargé de l’entraînement des équipes nationales, qui gérera au quotidien le tremplin de Chaux-Neuve.
Le site dispose en outre de tremplins de 10, 20 et 60 m accessibles aux amateurs de sensations fortes de tous âges, été comme hiver.


Coup d’œil dans le rétroviseur

Après une première ébauche de tremplin réalisée par la commune de Chaux-Neuve au milieu des années 1960, c’est en avril 1989, pour les Mondiaux Juniors, que démarre le chantier menant à la création des tremplins actuels. Parallèlement, des infrastructures complémentaires sont mises en place : tour des juges, télésiège… En décembre 1990 se tiennent les championnats d’Europe de combiné nordique, première épreuve d’envergure sur ces nouveaux équipements.
En 1994, le stade prend sa dimension actuelle avec les deux tremplins d’initiation (HS28 et HS10), la rotonde qui comprend les vestiaires, la salle de presse, une salle de réunion, un musée du ski… Une fabrique et un réseau de neige de culture sont installés ainsi que des tapis de réception sur les tremplins HS57 et HS28 permettant aux sauteurs de pratiquer aussi bien l’été que l’hiver dans des conditions optimales.


Nouveau saut en avant de Doubs 2010 à Doubs 2017

Dès 2005, le Conseil général du Doubs a placé le stade de saut à ski des tremplins de Chaux-Neuve, ainsi que le stade de biathlon d’Arçon, parmi ses priorités dans son projet Doubs 2010, en faveur du développement des activités sportives et de loisirs. Un projet d'aménagement est élaboré avec le Syndicat mixte de Mouthe, l’objectif étant de faire du site l’un des éléments-clés d’un pôle nordique national, pour la tenue de compétitions d'envergure internationale, l'entraînement des sportifs et des scolaires, l’initiation et le perfectionnement.

Des travaux importants débutent par la création d’une piste réfrigérée sur le tremplin existant de 90 m, en 2009, en vue d’accueillir des manches de coupe du monde A de combiné nordique. C’est l’unique équipement en France qui bénéficie de cette technologie, outil indispensable à la tenue d’évènements sportifs internationaux.

Une nouvelle phase de travaux conduit à l’allongement du tremplin de 90 à 118 m dans le cadre de Doubs 2017.


Un chantier de haut vol

Les travaux d’allongement du tremplin ont été réalisés en cinq mois : une belle performance !

Le chantier s’est déroulé selon les étapes suivantes :

• Terrassement : ces travaux ont consisté dans la préparation d’un nouveau profil de la piste, validé par la Fédération internationale de ski, en vue de l’allonger de 28mètres et d’installer le local des skieurs.

•Construction d'un bâtiment pour les skieurs comprenant le local de traçage, de préparation et des sanitaires, en tête de tremplin pour permettre une attente avant le saut dans des conditions confortables.

• Agrandissement de la piste d'élan avec remise en état complète de la structure (en acier galvanisé). Parallèlement, création des escaliers de service et de l'escalier d'élan.

• Construction d'un local en nez-de-tremplin permettant, entre autres choses, le stockage du groupe froid de la piste réfrigérée.

• Construction de la plate-forme entraîneur et des plates-formes mesureurs.

• Réhabilitation complète et extension du réseau de neige de culture.


Éléments contextuels

Maîtrise d'ouvrage :
Syndicat mixte du stade de sauts à skis de Chaux-Neuve (anciennement Syndicat mixte de Mouthe)

Conducteur d'opération :
Conseil général du Doubs

Maîtrise d'œuvre :
AIM (Monsieur Masson. XIMECA)

Bureau de contrôle :
Veritas

SPS :
Cabinet Blondeau

Géotechnicien :
B3G

Entreprises :
Terrassement : MARTOIA - TMC
Structures métalliques : HADES et ROC Ingenierie
Tous corps d’état : TRIOME
Câblage électrique : CEGELEC
Production de neige : SMI


Éléments financiers

Plan 1 : piste réfrigérée - hiver 2009 : 483 000 €HT.
CNDS (État) : 12,8 %
SMIX - Conseil général du Doubs + communes : 27,2 %
RÉGION : 35 %
Conseil général du Doubs : 20 %
Conseil général du Jura : 5 %

Plan 2 : extension du tremplin-2010 : 2 000 000 €HT.

CNDS (État) : 12,7 %
DATAR (État) : 9,9 %
RÉGION : 30,9 %
SMIX - Conseil général du Doubs + communes : : 25,0 %
Conseil général du Doubs : 16,5 %
Conseil général du Jura : 5,0 %

Total plan 1 + plan 2 : 2 483 000 €HT.


Un pôle nordique national reconnu

Le transfert de la gestion sportive du stade de sauts à skis de Chaux-Neuve au nouveau Centre national de ski nordique de moyenne montagne marque une nouvelle page d’histoire pour cet équipement unique en France. Le CNSNMM(Centre national de ski nordique demoyennemontagne) est propriétaire du stade des Tuffes à Prémanon (Jura). Les deux sites fonctionneront désormais en synergie pour constituer une véritable école nationale des sports de montagne. À l’avenir, le coût de fonctionnement du tremplin de Chaux-Neuve sera assumé par le Conseil général du Doubs (50%), le Conseil régional (33%) et l’État.
Cet équipement témoigne d’un exemple dynamique de mutualisation concertée des moyens entre tous les acteurs pour favoriser l’émergence d’un pôle nordique national à l’échelle du Massif du Jura, source de développement sportif mais aussi économique et touristique. L’accueil de la Coupe du Monde de combiné nordique par l’Association du site nordique international, fin janvier 2011, consacre ce nouvel envol.
le 16 décembre, 2010
Connectez-vous pour commenter