Déguster un vin de 1774 ?

Un mythe à découvrir dans le Jura.


Arbois samedi 5 et dimanche 6 février 2011, la salle des enchères de la Percée du Vin Jaune bruisse de mille murmures passionnés : une bouteille de Vin Jaune du millésime 1774 est mise en vente.


Un vin mythique aux couleurs de l’Histoire de France
Les règnes de trois Rois de France rythmèrent les travaux qui aboutirent à la création de ce témoignage unique de l’Histoire. 1774 est l’année du couronnement du Roi Louis XVI (10 mai 1774 -10 août 1792) mais la vigne originelle fut plantée sous Louis XIV (1643-1715) tandis que les travaux de la vigne préparant cette récolte furent effectués sous Louis XV (1er septembre 1715- 10 mai 1774).


Les Famille Vercel-Grand-Millet : un peu de l’histoire d’Arbois
Cette bouteille de Vin Jaune 1774 est détenue depuis 236 ans par la famille Vercel et ses héritiers.
Anatoile Vercel vendangea la récolte 1774. Il transmit les bouteilles à son fils Jean-Claude puis à Jules et Altin, ses fils, qui se partagent les bouteilles en cave.
En 1867, à l’occasion de l’Exposition universelle de Paris, Auguste Parandier président de la Société de Viticulture et d’Horticulture d’Arbois présente des vins de Franche-Comté. Le millésime 1774 fournit par Jules Vercel remporte une médaille d’argent. Parandier déclarera alors : « Notre exposition a prouvé que le vin jaune de choix peut se conserver indéfiniment avec toutes ses qualités. Il devient alors un vin exceptionnel. »
Pasteur en dégusta une bouteille en 1881 lors de son élection à l’Accadémie Française.

Le 27 juin 1883 Elia Vercel épouse Emile Grand et la noce fut belle si l’on en croit le menu : turbot sauce hollandaise, écrevisse de la Meuse et Arbois Jaune 1774 ! Les époux laisseront un fils ; Georges. Fin lettré, historiographe et oenophile l’homme a conscience du trésor dont il a hérité. Sa filleule, légataire de la cuvée, épousera par chance un passionné d’œnologie, le docteur Pierre Millet. Il fonde en 1995 le Groupe d’Etude sur le Vin Jaune. Le docteur Millet n’est pas seulement le gardien de ce Vin Jaune mythique mais l’amphitryon offrant à deux reprises en 1992 et 1994 ces précieux nectars à déguster.


1774 : les commentaires de la dégustation de 1994
À l’œil, on distingue une superbe robe couleur or. Le nez est très intense, fin et délicat. Les odeurs sont fondues et s’expriment par nuances : noix, épices, curry, cannelle, vanille, fruits secs et confits. Il offre également des odeurs torréfiées, caramel, pain d’épice et miel. En bouche, ce vin allie puissance et structure. Le bois est présent au début, de puissants arômes de noix ne tardent pas à se développer. La persistance est exceptionnelle, de 25 à 30 secondes.


Le roi des vins à l’honneur en février à Arbois !
Cette année encore, les amateurs du roi des vins comme les novices ont rendez-vous à Arbois les 5 et 6 février 2011 à l’occasion de la Percée du Vin Jaune. Clavelinage, messe du Vin Jaune, concours de cuisine, ouverture des caveaux, décoration gypsy pop, village des sciences, exposition de photographies en plein air… De nombreuses animations sont prévues pour rendre cette fête inoubliable.
Le ticket d’entrée de 12 euros donne droit à un verre et à 10 tickets dégustation.


Plus d’informations : www.percee-du-vin-jaune.com
le 04 février, 2011
Connectez-vous pour commenter