A Besançon, la campagne des municipales est lancée

"Entre une gauche radicalisée et une droite ultra conservatrice et libérale, Choisir l’humanisme, l’écologie et le progrès" : le communiqué d'Eric Alauzet...

"Le PS ferme la porte à plus de 60 ans de socialisme éclairé à Besançon. 

Le choix effectué par la section socialiste de Besançon signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon. C’est la disparition du mouvement social-démocrate leader, ouvert, et tolérant qui a fait corps durant toute ces années avec sa ville et ses habitants. Les grands anciens doivent se retourner dans leur tombe ; et leurs héritiers avoir quelques nuits agitées! 

Ce choix de rejoindre la gauche passéiste, radicale et protestataire est acté. Je suis triste que le PS rallie celles et ceux qui n’ont cessé de le combattre et de le qualifier de social-traitre lorsqu’il gouvernait la France ; les frondeurs qui ont fracturé le parti pour l’abandonner ensuite ; le PC, fondateur du parti de gauche avec Jean-Luc Mélenchon ; le mouvement A gauche citoyens… 

Pour avoir travaillé en toute loyauté et confiance avec lui, je sais que le PS a peu à voir avec cette gauche marxiste, centralisatrice et étatiste pour qui la gratuité des services et l’augmentation des impôts sont la solution à tout. 

Comment ne pas s’interroger sur la cohérence d’un attelage aussi improbable, qui nous renvoie aux contradictions et aux divisions de l’époque lointaine du programme commun ? 

Face à cette tendance gauchisante, nous avons une droite ultra conservatrice et brutale, une droite sectaire, réactionnaire, soutien de Fillon-Wauquiez, anti-mariage pour tous et ultra libérale, pour qui la privatisation des services publics sera la priorité. 

L’échiquier politique bisontin est enfin en place avec un bloc central, progressiste et porteur d’une écologie positive, celle que je défends et mets en oeuvre depuis 30 ans, formé de Bisontins qui voudront une ville active et audacieuse, apaisée et qui rassemble, exemplaire et puissante dans la région Est, face à ceux à droite comme à gauche qui ont fait le choix des dérives clivantes et radicales. 

Les Bisontins ont désormais leur destin en main avec un véritable choix de vie et de ville pour l'avenir. 

Oui, les Bisontins sont face à un choix clair. C’est le projet municipal ouvert, équilibré, crédible, en mouvement, que je porte avec tous les Bisontins d’horizons divers qui me soutiennent." 

Éric ALAUZET 

_____________
ARCHIVE :
LREM DÉSIGNE ERIC ALAUZET POUR LES MUNICIPALES DE BESANÇON EN 2020

le 17 octobre, 2019
Connectez-vous pour commenter