Exercice inédit de l'armée en ce début de semaine

 ASPIC 2019, c'est le nom donné à l'exercice que conduira La 7e brigade blindée (7e BB) du 24 au 27 juin avec plus de 600 militaires. A noter la saisie de l’aérodrome de Pontarlier le 24 juin...

L’exercice ASPIC 2019 aura lieu dans le Jura, le Doubs, la Haute-Saône et la Côte d’Or. Plus de 600 militaires, 2 postes de commandement, 140 véhicules lourds et légers, plusieurs moyens de la Marine nationale et de l’armée de l’Air, dont des Rafale et Mirage 2000 ainsi que du matériel de dernière technologie seront déployés pour cet entraînement. 

L’objectif d’ASPIC 2019 sera d’entraîner l’échelon de reconnaissance brigade (ERB). Cet ERB sera composé des unités spécialisées de la 7e BB : l’escadron de recherche et d’intervention du 1er régiment de chasseurs (Verdun), les plongeurs de combat du 3e régiment du génie (Charleville-Mézières), la section d’aide à l’engagement débarqué du 152e régiment d’infanterie (Colmar) et la batterie d’acquisition et de surveillance du 68e régiment d’artillerie d’Afrique (La Valbonne). Tous ces experts travailleront ensemble au profit du poste de commandement avancé mobile de la 7e BB. L’ERB aura pour mission d’agir de manière autonome, en zone d’insécurité afin de lever les incertitudes sur l’ennemi et le terrain, 50 kilomètres en avant des unités de combat de la 7e BB. Son but est d’orienter plus efficacement l’action de la brigade dans le cadre d’une opération d’entrée en premier et dans un environnement dur, de coercition. Sur un scénario d’exercice réaliste, l’ERB devra faire face à une force adverse et gérer des incidents, tout en menant ses missions d’infiltration et de reconnaissance. Des saisies de ponts, d’aérodromes, la neutralisation d’élément clé de l’ennemi et le franchissement de véhicules blindés sur la Saône seront notamment au programme de cet entraînement. 

13 unités de l’armée de Terre ainsi que des unités de l’armée de l’Air et de la Marine nationale participeront à cette manoeuvre. Tous les régiments de la 7e BB seront engagés, ainsi que des renforts : le 19e régiment du génie (Besançon), le 6e régiment du matériel (Besançon), le 61e régiment d’artillerie (Chaumont) et le Centre du renseignement Terre (Strasbourg) appuieront les unités de la brigade pour cette manoeuvre interarmes et interarmées. 

ASPIC 2019 est un exercice inédit pour l’échelon de reconnaissance de la 7e BB. Cet entraînement en terrain libre confirmera la nécessité pour une brigade blindée de disposer d’une capacité de renseignement qui lui est propre pour orienter au mieux son action et être efficace. 

 

 PROGRAMME DE L’EXERCICE 

 

Lundi 24 juin : reconnaissance de Pontarlier à Besançon, saisie de l’aérodrome de Pontarlier, implantation du poste de commandement avancé de la brigade à La Vèze, actions de nuit dans le Doubs des plongeurs du combat du génie. 

Mardi 25 juin : mission de surveillance et franchissement du Doubs, saisie du site de Thoraise, reconnaissance offensive jusqu’à Broye les Pesmes, infiltration de nuit en zodiacs sur la Saône. 

Mercredi 26 juin : mission de surveillance et conquête d’une tête de pont autour de Pontailler-sur-Saône, franchissement de la Saône au moyen d’un engin de franchissement de l’avant, saisie de l’aérodrome à Broye-les-Pesmes et fin d’exercice avant le VIP Day le jeudi 27 juin. 

 

 

le 24 juin, 2019
Connectez-vous pour commenter