Jeannot a fait sa dernière tournée !

Jean Barbier, dit «Jeannot» vient de cesser son activité de commerçant ambulant sur le plateau d’Amancey, il sillonnait hier encore les villages avec son grand camion blanc pour vendre des fruits et légumes.

 


Mais voilà l’heure de la retraite arrive et c’est la fin de ce rituel immuable. Il laisse derrière lui des clients plutôt nostalgiques, voire un peu tristes. Dernière sortie pour le camion, direction Villages FM pour une interview…

Villages FM : Bonjour Jeannot ça nous fait plaisir de vous recevoir aujourd’hui, pourriez-vous nous parler de ce qui a été votre métier durant 36 ans ?
Jeannot : Mon métier était de vendre des fruits et légumes avec mon camion dans une dizaine de villages du canton et faire du porte-à-porte. Je partais le matin charger mon camion à la maison-mère à Myon puis j’attaquais la tournée : Chantrans, Fertans, Déservillers, Amancey…

Villages FM : Cela représente combien de clients par jour ?
Jeannot : Entre 50 et 60 clients par jour du mardi au samedi et ce depuis les années 50 ! Mon frère et moi avions repris l’activité en 1973, j’ai donc été sur les quatre chemins pendant 36 ans.

Villages FM : Et, pour le transport, ça demande un camion bien équipé ?
Jeannot : Et bien oui j’ai mon camion blanc, qui ce fait vieux lui aussi. Il est aménagé à l’intérieur pour stocker les fruits et légumes principalement, mais je vends aussi des produits frais et un peu d’épicerie alors c’est un camion bien rempli…

Villages FM : Aujourd’hui en retraite... plus de tournée, ça veut dire que vous laissez tomber les clients ?
Jeannot :
Et croyez-moi, c’est avec le coeur gros que je les quitte. Vous savez, côtoyer pendant des années les mêmes clients ça créé des liens privilégiés. On est dans une ambiance presque familiale, je les connais tous.

Villages FM : Racontez-nous vos tournées, vous devez bien avoir quelques anecdotes à nous donner ?
Jeannot :
J’en ai des centaines… Pour vous raconter mon quotidien et bien tout d’abord en arrivant je klaxonne, c’est très important, puis les clients montent dans le camion et font leurs courses. Ça peut durer de cinq minutes à une demi-heure tout dépend du client mais aussi de leur état de santé. Je dis ça parce qu’il m’est arrivé de nombreuses fois de faire moi-même les courses et de déposer les sacs dans la cuisine pour ne pas que la cliente âgée se déplace. Et puis une fois dans la cuisine, je fais la provision de bois, je change la bouteille de gaz, je rends service…

Villages FM : Vous aviez des magasins à Myon et à Amancey, que vont-ils devenir ?
Jeannot : A Amancey c’est mon neveu Gaëan qui va continuer, le magasin sera ouvert comme d’habitude tous les samedis matin, quant à Myon, mon neveu Jérôme reprend le flambeau tenu jusqu’à présent par ma cousine Danièle. Mais les tournées en camion, elles seront définitivement terminées. Vous savez les élus défendent haut et fort les services de proximité mais dans la réalité, nous n’avons jamais reçu d’aides financières dans ce sens et seulement deux élus du canton jouaient le jeu de se servir chez moi. Alors aujourd’hui reprendre cette activité n’a pas vraiment d’avenir, même si j’étais un rendez-vous, une habitude pour beaucoup.

Villages FM : Jeannot, merci d’être passé répondre à nos questions. Nous vous souhaitons une retraite bien méritée !

Propos recueillis par Sophie GARNIER

Retrouvez l’interview sur Villages FM
dans la chronique éco lundi 23 janvier à 8h30
mardi 24 janvier à 16h30, mercredi 25 janvier à 6h30
le 07 janvier, 2012
Connectez-vous pour commenter