Le phénomène POKEMON GO à votre grand-mère !

Comment expliquer le phénomène POKEMON GO à votre grand-mère ! (sauf si elle y joue déjà)...

 

Tout commence en 1995 lorsque Satoshi Tajiri, alors créateur de jeux vidéo, fut inspiré par les éleveurs de criquets destinés à concourir dans des courses très populaires au Japon. Les insectes les mieux entraînés gagnaient plus de courses et voyaient leur valeur augmenter lors d’échanges. Le concept était né. Le scénario du jeu de base est donc de collecter des petits monstres de poche (en anglais: POKet MOnsters) pour les entraîner et les faire évoluer en vue de combattre afi n d’élever le statut du joueur.

Le premier jeu vidéo sort sur Game Boy en 1996, exclusivement au Japon. il devient très vite populaire et sera rapidement décliné en série animée et en jeu de cartes à collectionner fonctionnant sur le même principe. La licence exclusive fut rachetée très rapidement par le géant de Kyoto, nintendo, ce qui deviendra sa deuxième meilleure vente après Super Mario.

en juillet 2016, sort le jeu Pokémon Go sur smartphones et tablettes tactiles. Le jeu demande aux joueurs de rechercher des Pokémons dans le monde réel à l’aide de la géolocalisation, et ce dans le monde entier. L’application utilisant la caméra de votre appareil, les Pokémons apparaissent sur l’écran se superposant en temps réel à l’image de votre environnement. en quelques jours, le jeu devient l’une des applications les plus utilisées faisant progresser l’action en bourse de nintendo de plus de 200% en quelques semaines. des critiques concernant la confidentialité des données des joueurs émergent, sachant qu’en le téléchargeant vous autorisez l’application à collecter vos informations personnelles.

Le succès de ce jeu est planétaire, mais comme tout phénomène de masse il apporte avec lui son lot d’accidents et de controverses. L’histoire ne fait que commencer ouvrant grand la porte à une nouvelle génération de jeux plus si virtuel que ça et aux dégâts bien réels sur la société.
Anthony Jeannin

le 06 septembre, 2016
Connectez-vous pour commenter