RPI Bolandoz-Déservillers, Ecole en danger

Pour la rentrée de septembre 2012, dans le cadre de la carte scolaire, le R.P.I de Bolandoz- Déservillers se voit menacé par la fermeture d'une classe. Aujourd'hui, ce sont 83 élèves de nos 2 villages qui vivent leurs scolarité ensemble encadrés de 4 professeurs des écoles d’une ATSEM et d’une AVS. Pour la rentrée prochaine, 81 enfants seraient prévus, c'est cette baisse qui est à l'origine de la menace de fermeture.

Depuis, Maires, parents d'élèves, l'équipe pédagogique, mais aussi habitants de nos deux communes se mobilisent pour demander un moratoire (une pétition circule), d'autant que ce sont 17 naissances enregistrées pour l'année 2011, soit un effectif prévu à la hausse pour les rentrées futures. La première conséquence de cette fermeture sera pour nos tout petits l’impossibilité de faire leur rentrée au mois de Septembre, les familles concernées iront inscrire leurs enfants ailleurs et il seront définitivement perdus pour nos futurs effectifs.

La répartition des classes changera et des élèves qui ont quitté les locaux de la maternelle y retourneront au mois de septembre, curieuse façon de tirer nos enfants vers le haut, les effectifs de CP seront scindé en deux une partie avec les enfants de maternelle dans une classe de 24 élèves, et l’autre partie sur la classe isolée de Déservillers, qui sera une classe à trois niveau CP/CE1/CE2 de 23 enfants à cheval sur deux cycles, dont quelques enfants en grande difficulté nécessitant la présence d’une AVS dont le poste est lui aussi menacé.
L’effectif de CM1/CM2 n’est pas en reste puisqu’ils seront 25 enfants. Ces conditions d’enseignements sont inacceptables, nous avons le droit à un enseignement de qualité dans nos écoles de campagne et ne devons pas accepter une école rurale au rabais.
La légère baisse de nos effectifs ne doit pas servir une politique tournée vers la ville et nos écoles rurales doivent se battre, au delà des conséquences pédagogiques : menacer l'école, c'est assombrir toute la vie , l'âme d'un village, c'est entraver son rôle de sociabilisation des enfants.

« 4 Classes c’est la classe
3 instits c’est limite !! »

La collectivité, les parents d’élèves, l’équipe pédagogique se battent pour vos enfants


le 30 janvier, 2012
Connectez-vous pour commenter