18ème exposition d’Itinérances du jusqu'au 29 novembre 2015 à la salle annexe de la Chapelle des Annonciades à Pontarlier

Pour ce dix-huitième acte, la galerie Itinérances est heureuse de présenter les œuvres de Patricia Grangier, sculpteur, de Rémy Jammes, peintre et de Stéphane Mimouni, portraitiste jusqu'au 29 novembre à Pontarlier...

   Avec toujours le même objectif : faire découvrir au public, au gré des opportunités, des artistes contemporains comtois et suisses, ou d’ailleurs, n’ayant jusqu’à présent, jamais exposé dans la capitale du Haut-Doubs.

Heures d’ouverture : du lundi au samedi de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h, dimanche de 14 h à 18 h. Entrée libre. 

Les Amis du Musée de Pontarlier 2, place d’Arçon – 25300 PONTARLIER 

Tél. 03 81 38 82 12

Plus d'infos : Internet : www.admdp.com – e-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Patricia GRANGIER : Sculpture en céramique

Sous leurs apparences sereines, elles portent des noms de volcans, un caractère de braise, dans leurs entrailles coule la lave d’où elles puisent la vie. Nées de la terre et de la fournaise elles vouent un respect infini à leurs essences.

Sculpture en bronze

Bienvenue au pays des créatures imaginaires. Du haut de leur 1,70 mètre, les femmes de bronze vous transporteront dans leur univers. D’un regard, laissez-vous perdre sur les courbes de leurs charmes. Du bout des doigts, succombez à la douceur de leur peau. Enfin fermez les yeux, car on ne voit pas ce que l’on regarde, on voit ce que l’on imagine. Et voilà que vous glissez dans la folie d’un doux voyage.

Rémy JAMMES vire de bord. Figuration, par ici la sortie. Entrée du peintre en abstracteur. Le territoire de peinture s’agrandit, prend le large.

Regardez. Approchez. Reculez. Revenez-y donc. Autant de tableaux, autant de parcelles de territoires. Le territoire s’arpente. On le parcourt. On dévale ses pentes, on respire dans ses plaines. On peut y retourner sans se lasser car il y a toujours un autre mouvement, un autre rythme, un autre détail à découvrir.

Stéphane MIMOUNI : Passionné d’Art depuis l’adolescence, il se dirige d’abord vers le graphisme publicitaire avant de poursuivre en parallèle, les cours du peintre Nicolas Kuligowski à Poissy (78) pendant quatre ans. C’est là que qu’il commence à aborder le dessin académique et les techniques du fusain, graphite, trois crayons, mais aussi de l’huile. Inspiré par des artistes comme John David Kassan, Kelvin Okaford, Dascanio..., le portrait réaliste est un exercice qui lui permet de travailler les techniques du dessin, l’observation mais aussi le cheminement du sujet à l’intérieur de l’artiste. Ce qu’il nomme “l’espace entre l’œil et la main”.

 

le 01 novembre, 2015
Connectez-vous pour commenter