Pâques et le chocolat

Depuis quelques semaines, les rayons des supermarchés se sont garnis de ballotins, œufs et lapins en chocolat en prévision du week-end de Pâques. Mais que savez-vous vraiment du chocolat ? 

Saviez-vous que c’est en 1615 que le chocolat a été introduit en France pour la première fois ? Quand Louis XIII épousa Anne d’Autriche, la boisson chocolatée fit son apparition à la cour royale. Mais ce n’est véritablement qu’avec l’arrivée de Marie Thérèse, épouse de Louis XIV, que cette boisson devint coutumière à la cour et appréciée par le Clergé et les médecins. Curieusement, ce n’est qu’en 1750 que la Suisse découvre ce produit.

La fabrication restait artisanale, l’ouvrier broyait le chocolat à la main. Ce n’est qu’à partir de la fin du XIXe siècle que des manufactures indus- trielles apparaissent où le cacao est broyé, réduit en pâte et mélangé et la 1re tablette voit le jour en 1847.

Et saviez-vous que dans les années 1650, on utilisait le chocolat contre le rhume, la toux, la grippe, pour faciliter la digestion, la fécondité et même contre la dépression ?
Certains trouvent des vertus aphrodisiaques ou euphorisantes au chocolat... et bien, non. Le chocolat contient de la théobromine et de la caféine qui lui donnent des propriétés dynamisantes, mais leurs pou- voirs stimulants sexuels et euphorisants ne sont pas prouvés.

Et contrairement aux idées reçues, le chocolat ne fait pas mal aux dents. Au contraire, il contient du fluor, mais aussi des tanins qui freineraient le développement des bactéries buccales. Alors, n’hésitez plus, craquez, croquez ! 

QUELQUES CHIFFRES :

7 Kg, c’est la consommation moyenne annuelle par personne en France

95 Kg, c’est la consommation mondiale de chocolat par seconde 500 kilocalories, en moyenne dans 100 gr de chocolat

0 %, c’est la teneur en chocolat dans le chocolat blanc. 25 à 40 % pour le chocolat au lait et 35 à 99 % pour le chocolat noir. 

 

le 06 avril, 2015
Connectez-vous pour commenter