Un Franc-Comtois à l’honneur !

Un 6e titre de champion du monde remporté par Gérard Rudzinski...

 

La société de tir de Vercel est très honorée et heureuse de compter parmi ses rangs un tireur au palmarès impressionnant dans une discipline encore peu médiatisée, mais qui permet sur le plan européen et mondial de placer la France et bien évidemment la Franche-Comté souvent sur les podiums.

Cette année, les 11es championnats du monde se déroulaient en République tchèque à Decin où participaient seize pays. Ils ont lieu tous les deux ans en alternance avec les championnats d’Europe.Gérard Rudzinski n’en est pas à sa première participation et est bien loin de faire juste de la figuration, jugez-en plutôt ! Il remporte son 6e titre mondial avec trente-huit cibles couchées sur 40 !

Son palmarès :
- 7 titres de champion de France avec médaille d’or et aussi 10 médailles d’argent et 12 de bronze.
- 10 titres de champion d’Europe avec médaille d’or et aussi 11 médailles d’argent et 2 de bronze
- 6 titres de champion du Monde avec médaille d’or et aussi 7 médailles d’argent et 4 de bronze

Le tir sur silhouettes métalliques comprend en réalité quatorze disciplines se déclinant à travers différents combinés que sont le tir au révolver de petit calibre 22LR (25m – 50m – 75m – 100m) pour une série de 5 coups à chaque distance. Tir au pistolet de gros calibre, avec des séries de cinq coups, mais avec des distances de 50m – 100m – 150m – 200 m. Ensuite, il y a le combiné dit « Field » qui se décline en 2 disciplines d’armes de poing puis un combiné en position de tir debout. Enfin un dernier combiné, cette fois avec deux séries à la carabine : Une carabine calibre 22 LR aux distances suivantes : 40m – 60m - 77m - 100m et une avec une carabine de gros calibre aux distances suivantes 220m – 300m – 385m – 500m. Chaque série doit être tirée dans un laps de temps de deux minutes trente et dont trente secondes sont réservées au chargement.

Un grand coup de chapeau à ce fin tireur, qui met une fois de plus la Franche-Comté à l’honneur.

Marc BIELLE

le 06 novembre, 2014
Connectez-vous pour commenter