Réaction de Claude Jeannerot, suite à la situation de la famille Dibrani

Réaction de Claude Jeannerot, Président du Conseil général, sénateur du Doubs, suite à la situation de la famille Dibrani

Je comprends et je partage l’émotion suscitée par le cas de la jeune Léonarda. Elle est bien légitime lorsqu’elle met en cause une enfant ou un adolescent, par définition fragile, et que nous avons pour premier devoir de protéger dans le cadre de sa scolarité. Pour autant rien ne justifie les anathèmes et les condamnations prononcées sans appel et le plus souvent sans connaissance précise des éléments du dossier, à l’encontre du Préfet.

C’est pourquoi, je soutiens l’initiative conjointe du Premier ministre et du ministre de l’Intérieur de diligenter une enquête administrative qui seule pourra définir précisément les responsabilités de chacun.

Je me dois enfin de témoigner de l’humanité et du discernement dont a toujours fait preuve le Préfet du Doubs dans le traitement de ces situations toujours délicates, difficiles et particulièrement sensibles.

Claude Jeannerot, Président du Conseil général, Sénateur du Doubs

le 17 octobre, 2013
Connectez-vous pour commenter