L’Exposition-Dossier au Musée Courbet : Histoires Vaches

Derrière ce titre quelque peu provocateur se cache une exposition de 10 œuvres dont certaines figuraient à l'exhibition personnelle de Courbet en 1855...

 





"Histoires vaches" n'est ni plus ni moins qu'un voyage initiatique "au temps" de Courbet. Au centre de cette présentation, la toile appelée "Taureau blanc et génisse blonde" Acheté en 2002 par le Département à un collectionneur italien pour une valeur de 400 000 euros, ce tableau donne la tonalité de l'exposition-dossier présentée jusqu'au 24 novembre au musée Courbet.

Celle-ci nous éclaire sur l'évolution artistique du maître en marge de reconnaissance, bien encadré qu'il était (et toujours) par des peintres qui se vendaient mieux que lui (plus toujours). Fait exprès, elle demeure néanmoins opaque sur les réalisations premières et sous-jacentes aux tableaux finaux. En effet, le guide vous expliquera (tous les week-ends à 15 h sans supplément de prix) non sans une certaine malice, que sous la toile de " l'homme blessé " représentant Courbet surgit grâce à la radiographie, une femme à demi étendue contre l'épaule d'un homme comblé. Puis, sous le portrait d'animaux apparaît celui d'une femme, apparemment sa sœur Zélie, finalisé à l'origine.

Témoignage des sentiments de l'artiste, de la création taraudée par l'exigence des habitudes bourgeoises, cette exposition répond au " comment Courbet est advenu le Maître du réalisme parmi ses contemporains " mais interroge sur le "pourquoi la vache ou pourquoi l'homme" ?
Au cœur de l'existentialisme : la Montbéliarde !
Contact : 03 81 62 23 30
A.P
le 01 novembre, 2003
Connectez-vous pour commenter