Jacques Rittaud-Hutinet

Jacques Rittaud-Hutinet, historien et auteur spécialisé dans le cinéma, né à Besançon en 1947, domicilié à Saône.

 


Jacques Rittaud-Hutinet garde de son enfance et de son adolescence d’excellents souvenirs. Elève au lycée Victor Hugo puis à l’université de Franche-Comté, il mène à Besançon, sa ville natale, une existence paisible moins trépidante qu’aujourd’hui.
Passionné dès son plus jeune âge de cinéma et de théâtre, il s’engage dans une voix littéraire et entamera sa carrière d’historien au centre d’étude du français contemporain du CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique) de Besançon. Il y travaillera quelques années et s’orientera ensuite à Lyon où il passera 25 années de sa vie.
Il exercera successivement au sein de l’université Lumière Lyon 2 les fonctions d’ingénieur d’étude, d’ingénieur de recherche et de directeur du Centre de Recherche Théâtrale et Cinématographique.
Il obtiendra, en 1983, dans cette même université un doctorat en littérature avec pour sujet de thèse “La vision d’un futur : Claude Nicolas Ledoux et ses théâtres”. Sa carrière s’achèvera à l’université de Savoie au centre de recherche sur l’imaginaire et la création dans laquelle il enseigna l’histoire du cinéma ancien.
Bien qu’il ait vécu longtemps à Lyon il a toujours gardé en tête l’idée de revenir s’installer dans sa région natale à la fin de sa carrière. C’est en 2000 qu’il regagne sa maison sâonoise.

Sa passion pour l’architecte néoclassique Claude Nicolas Ledoux l’a conduit à l’écriture à l’âge de 35 ans avec pour premier ouvrage sa thèse “La vision d’un futur : Claude Nicolas Ledoux et ses théâtres” éditée en 1983 au Pôle Universitaire de Lyon.

Son engouement pour le théâtre l’a ensuite inspiré sur le sujet d’abord en tant qu’historien avec “Des tréteaux à la scène, le théâtre en Franche-Comté du Moyen-Age à la Révolution” puis d’un point de vue d’auteur dramatique avec des pièces, six au total, comme “la belle amour”, spectacle visant à enseigner le français commun aux pays de l’est de l’Europe. Cette pièce jouée en Pologne, en Allemagne et en France a reçu le label européen de qualité. Ecrivain et auteur talentueux, son écriture lui a valu d’autres récompenses comme le label Ronchamp 2005 décerné pour sa dernière pièce “L’architecte et la mer” jouée à Besançon et Lure dans le cadre du cinquantenaire de la Chapelle de Ronchamp de Le Corbusier.

Egalement passionné de cinéma, et des personnages qui ont marqué l’histoire de notre région, il vient tout naturellement à rédiger plusieurs ouvrages sur Auguste et Louis Lumière nés respectivement en 1862 et 1864 à Besançon. Franc-comtois à part entière, son écriture reste ancrée dans un contexte régional.

A l’aube de sa retraite, il s’investit pendant plus de quatre ans dans la réalisation de l’encyclopédie des arts en Franche-Comté qui recense quelques 4500 artistes du 13ème siècle à nos jours. “ Ce fut un moment magnifique, j’ai dû aller dans les musées, dans les églises pour arriver à réunir toutes ces informations”.
Aidé de son épouse, spécialisée en sciences du langage, pour la présentation et la lexicologie, cette véritable oeuvre d’art fait se rencontrer les peintres et sculpteurs des différentes époques grâce à une organisation alphabétique, “c’est très curieux de voir Courbet à côté d’artistes contemporains vivant encore aujourd’hui” nous indique Jacques Rittaud-Hutinet.

Retrouvez l'interview audio --> {play}http://www.villagesfm.com/podcast/jacquesrittaudhutinet.mp3|[AUTOPLAY]|#009C0A|[AUTOREPLAY]{/play}
le 29 mars, 2007
Connectez-vous pour commenter