Peut-on encore sauver le violon d'Elisabeth ?

Plusieurs semaines après le "rapt", la question se pose : qu'est-il devenu ? a-t-il été respecté, a-t-on pris soin de lui ? ou au contraire l'a-t-on maquillé, dénaturé, dévalorisé, et qui sait, envoyé à l'autre bout de la terre ? Que d'angoisse, de chagrin, de douleur, et il ne s'agit pourtant, diront certains...que d'un objet !

Mais quel objet attachant, fin et sensible, d'une inestimable valeur sentimentale ! Pour Elisabeth, rescapée d'une longue et terrible maladie, cet instrument était non seulement le "devoir de mémoire" envers son père disparu, mais aussi un réconfort, une bien innocente joie de vivre, qu'elle avait retrouvée, en s'imposant trois années d'efforts et d'obstination pour parvenir enfin, humblement, à "le jouer"...

Efforts brisés, joie de vivre anéantie.

Elisabeth n'imagine pas rester à ne rien faire, à ne rien tenter "pour le sauver" ! Elle ne veut pas abandonner, elle refuse de désespérer, de croire que ses recherches sont vaines, elle demande toute l'aide possible et remercie ceux qui l'ont déjà soutenue dans cette tâche si difficile, si lourde... Alors, elle ose solliciter votre aide et votre coopération, si vous le voulez bien, sous forme d'un nouvel avis de recherche à faire paraître partout où cela vous semblera judicieux de le publier :

"RECHERCHE VIOLON signé DUPARY (Paris, 1907) avec son ARCHET, gravé SARTORI, de très grande valeur sentimentale,
volé le lundi 29 octobre 2007, au 92A, rue de Belfort à Besançon.
Violon et archet étaient contenus dans un étui rectangulaire de toile noire.

Offre FORTE RECOMPENSE à la personne qui lui permettra de le retrouver.

Les messages seront laissés à l'adresse : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
ou par téléphone au 06 78 47 83 08 ou au 03 81 66 69 05."
le 22 novembre, 2007
Connectez-vous pour commenter