Être acteur de l’économie locale en consommant franc-comtois

Comment chacun d’entre nous peut favoriser l’emploi de proximité ? Comment encourager  l’industrie locale ? À ces deux questions, une seule réponse : consommer des produits locaux.

Le magasin « L’Adresse Comtoise » de Salins-les-Bains figure dans le Petit Futé et à juste titre. Il regorge de produits du terroir en tout genre : de l’alcool aux cartes postales en bois en passant par les jouets, les fromages et autres confitures. Yann Garnache, son gérant, explique qu’il ressent aujourd’hui chez ses clients un besoin de retour aux sources, à une forme d’authenticité : « Les jouets en bois de Vilac, Janod ou bien Artisabois sont appréciés car ils ont à la fois une fonction ludique, éducative et décorative mais aussi car ils sont emblématiques du Jura. » Si ce type de commerce est fragilisé par la conjoncture économique délicate, c’est par conviction que Yann Garnache continue à parcourir la région à la recherche de produits innovants. « Pour faire face aux grandes surfaces, nous devons aller chez les petits producteurs ». Outre les incontournables Rouget de l’Isle et Griottes de Fougerolle, il propose également un Rhum de chez François Guy de Pontarlier ou encore le Whisky Louis Blanzey. De plus, fabriquant lui même la « Fausse blonde au Vin Jaune », bière médaillée d’or à la Foire Comtoise 2008… il en a l’exclusivité mondiale !
Quant au prix de ces produits, immédiatement évoqué quand on parle de produits locaux, il reste lié aux habitudes de consommation : pourquoi serait-il plus acceptable d’investir 250 euros dans une Wii (dernière console de jeu Nintendo) plutôt que 100 euros dans un petit cheval à bascule en bois ? L’habitude prise de consommer des produits fabriqués de part le monde nous amènera-t-elle un jour à manger un “ Comté ” du Paraguay, ou à boire un “ Macvin ” de Pologne ?

L’Adresse Comtoise :
03 84 73 02 75
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
le 01 juin, 2008
Connectez-vous pour commenter