Généalogie sur internet

Après les nombreuses mutations sociologiques et géographiques, les gens sont à la recherche de leurs racines. La généalogie s'est démocratisée et n'a cessé de se développer pour déferler sur Internet : mais la toile est-elle une source d'information efficace pour remonter le temps ?

Il existe une infinité de sites traitant de ce loisir : des blogs de passionnés, des portails apportant de l'aide aux débutants, des forums où l'entraide est de mise. Mais ce qui intéresse surtout les novices ce sont les bases de données consultables par exemple sur Geneanet (www.geneanet.org) où il est possible de faire des recherches parmi plus de 200 millions d'ancêtres : gigantesque ! Et comme la numérisation des archives se fait petit à petit, les sources sont de plus en plus fournies. Les Archives Départementales du Doubs ont ainsi commencé à mettre en ligne quelques tables décennales. http://archives.doubs.fr.Toutes ces données vous permettent de dresser votre arbre, d'écrire l'histoire de votre famille, d'organiser des réunions de famille ou tout simplement de partager à votre tour vos découvertes.
Alors terminés les déplacements aux Archives Départementales ou dans des petites mairies ouvertes seulement un jour par semaine ?
Finies les demandes limitées de documents ?
Finies les commandes de microfilms dans les centres de lecture des Mormons ?
Va-t’on enfin pouvoir trouver ses ancêtres derrière son écran ?

Le raccourci est facile mais il est trop tôt pour y croire : tant que toutes les archives de l'état-civil et paroissiales du territoire ne seront pas publiées, il parait difficile de retrouver tous ses ascendants.Bien entendu, tous ces sites ont au moins l'avantage de préparer un peu le travail, de cibler des communes ou des patronymes avant de se rendre dans les lieux "physiques", de gagner du temps voire de découvrir des "cousins" qui pourront vous avancer dans vos recherches.Mais qu'enest-il du plaisir à feuilleter un vieux registre dans une mairie de campagne, de ressentir l'odeur du vieux papier, d'admirer la signature de votre ancêtre et de déchiffrer l'écriture illisible du curé ?

Internet est une source d'information inestimable qui favorise les échanges généalogiques mais son apparente facilité à trouver des réponses rapides ne peut pas remplacer le terrain.Seule la consultation réelle des actes de naissances/mariages/décès/notariés vous permettra à coup sûr de valider vos découvertes. Faire sa généalogie représente un travail minutieux qui requiert organisation et patience.
Patience et Internet : deux mots qui ne vont décidément pas bien ensemble.

 

le 04 décembre, 2008
Connectez-vous pour commenter