A Ornans, l'Eldorado se refait une beauté

Il aura fallu 6 mois de travaux pour aboutir à ce résultat : un cinéma flambant neuf qui arbore de nouveaux sièges, un nouvel écran, une nouvelle moquette, un nouveau système de chauffage. L’isolation phonique a été refaite et surtout un nouvel accès pour les personnes à mobilité réduite a été mis en place. Une salle donc refaite du sol au plafond, en phase avec les normes de sécurité, pour la somme de 300 000 euros.

Fermé depuis le mois de juillet, c’est la première fois depuis les années 80 que le cinéma d’Ornans fait peau neuve. Il a donc réouvert ses portes le 18 décembre 2008 en présence de Samuel Collardey. Son film l’Apprenti y a été diffusé pendant une semaine. L’occasion pour la ville d’Ornans de rendre hommage au réalisateur du village de Scey-Maisières récompensé à la Mostra de Venise. Il a reçu le prix de la Semaine Internationale de la critique pour l’Apprenti. Il a également été récompensé par le Prix Louis-Delluc du premier film le 12 décembre.

Dans ce film, le réalisateur traite la vie d'un adolescent dans une ferme, qui doit faire face à ses problèmes scolaires et familiaux. « Samuel Collardey a réalisé un film vraiment intéressant » explique le maire d’Ornans, Jean-François Longeot « et c’est un film qui illustre bien le visage de la Franche-Comté, entre fiction et documentaire » renchérit Béatrice Suisse, l’adjointe à la culture. Pour ce premier long métrage, Samuel Collardey a tourné dans le Haut-Doubs et s'est entouré des comédiens Paul Barbier et Mathieu Bulle. Samuel Collardey prévient, le prochain film ne sera pas tourné dans le Haut-Doubs. Après deux courts et un long métrage dans la région, le réalisateur veut découvrir de nouveaux horizons…

Quoiqu’il en soit, Samuel Collardey a donc présenté son « bébé » lors d’un débat après la diffusion. Des évènements comme celui-ci ne seront désormais pas rares. «Nous voulons étoffer notre programmation pour optimiser un maximum cette nouvelle salle ». Des séances supplémentaires seront donc mises en place et la création d’un ciné-club pourrait être envisagée. Et malgré les travaux de rénovation, les tarifs restent les mêmes : 5,5 euros pour les adultes et 4,5 euros pour les enfants. Pas de strass ni de paillettes donc pour la réouverture du cinéma d’Ornans.

La date de l’inauguration officielle n’est pas encore arrêtée, il faudra sans doute attendre le printemps… Avec cet Eldorado relooké, la municipalité espère bien garder les amateurs de cinéma à Ornans et leur éviter un déplacement à Besançon…
le 29 décembre, 2008
Connectez-vous pour commenter